Comment venir à bout d’une douleur de l’épaule ?

Mal à l'épaule, douleur à épaule, geste limité. tendinite à l'épaule
Comment venir à bout du mal à l’épaule, d’une douleur à épaule, de gestes limités ou d’une tendinite à l’épaule ?             

CONTACTEZ-MOI  06 26 43 85 92  

Origine douleur de l’épaule :                                                        

Douleur de l’épaule et /ou du bras , névralgie cervico-brachiale, douleur chronique de l’épaule:

 Dans 70% des cas, l’origine du dysfonctionnement est cervicale. Pour une névralgie cervicobrachiale la douleur diffuse dans le bras (comme une sciatique dans le jambe) , l’origine de cette douleur lancinante voire insomniante vient du cou. L’origine de la douleur de l’épaule peut venir donc d’un dysfonctionnement des vertèbres cervicales ou de l’épaule. Ce dysfonctionnement crée des spasmes musculaires de l’épaule dans ces zones et des perturbations dues aus dysfonctionnements des fascias.  Une tendinite du supra-épineux (tendinite du sous-épineux), et induit une adhérence des cartilages de l’articulation de l’épaule et des vertèbres cervicales. Ces dysfonctionnements peuvent survenir suite à un choc, une chute, un faux mouvement même ancien.

Comment faire le test de l’épaule douloureuse ?

Les dysfonctionnements articulaires empêchent les mouvement de l’épaule.
Les dysfonctionnements articulaires empêchent les mouvements naturelles de l’épaule.

Douleurs de l’épaule : Avec une un problème cervical ou une adhérence de l’articulation de l’épaule, l’élévation d’un des membres supérieurs au zénith est gênée, douloureuse voir impossible.

La luxation de la première côte empêche la symétrie des » mains au dos ».
La luxation de la première côte empêche la symétrie des « mains au dos « . 

Douleurs de l’épaule : Une léger déplacement de la 1ère côte limite l’élévation du bras  dans le dos. En effet dans les douleurs de l’épaule, la luxation de la première côte intervient. La première côte est en contact avec 8 muscles utilisés par les mouvements de l’épaule. Elle joue un rôle primordial dans le dérèglement des amplitudes des mouvements de l’épaule.

CONTACTEZ-MOI  06 26 43 85 92  

Comment se passe le reboutement  de l’épaule :

Avant de traiter une épaule douloureuse, le spécialiste de l’épaule examinera minutieusement l’intégralité du rachis cervical ainsi que la région dorsale (entre les omoplates). Cet examen se fera par des mouvements simples. L’examen détaillé et minutieux du cou, de l’épaule, des muscles, des tendons et des ligaments est indispensable. Suivra le traitement rebouteux de l’épaule douloureuse. Il se fera, en 2 temps. Ce traitement rebouteux consistera en un alignement du rachis cervical et dorsal. Suivra la mobilisation de l’épaule douloureuse afin de faire disparaître de façon durable les adhérences des cartilages de l’articulation de l’épaule et les douleurs du bras.

 

Causes et symptômes douleurs épaule :

 Épaule douloureuse chronique, douleurs de l’épaule, douleurs du cou , maux de tête, coup du lapin, choc à la tête.

 La condition sine qua non  pour prétendre au bon fonctionnement du cou et de l’épaule est la remise en place des pièces osseuses par un spécialiste de l’épaule. Les nerfs qui font fonctionner les muscles de l’épaule viennent de la moelle épinière. Ils passent entre les vertèbres par des trous (de conjugaison) situés entre les vertèbres. On peut alors comprendre que si une (ou plusieurs) vertèbres sont « décalées » mal positionnées, la place dédiée aux nerfs dans les trous de conjugaisons est réduite. Le nerf est alors pincé et son rôle de transmission de l’influx nerveux est modifié. Dans ce cas, les muscles et leurs fascias réagissent en se fatiguant. Ils se mettent en « sécurité ». Ils se spamment et limitent leurs actions motrices.  Les mouvements de l’épaule sont alors réduits et douloureux.

Reboutement de l’épaule :

Le reboutement des douleurs de l’épaule et du bras se réalise en alignant les cervicales par étirements naturels. En réglant une éventuelle luxation de la 1ère côte et seulement après, en réglant les dysfonctionnements de l’épaule et/ou du coude et/ou du poignet, si besoin.